• Le Myanmar (Birmanie) en 5 jours

    Enchanteur pays que le Myanmar ! En 5 jours, nous voilà conquis. Tellement d'ailleurs que nous projetons d'y retourner, sur les lieux déjà explorés mais aussi à la découverte d'autres facettes de ce pays envoûtant et complexe.

    Sur 5 jours nous n'avons pas chômé : 
    - Yangon, la capitale, en une grosse demi-journée
    - Avion pour Bagan, pour 1 journée 1/2 sur place 
    - Avion pour le lac Inle où nous sommes restés 1 journée 1/2 (un peu moins à cause des retards d'avion)
    - Retour en avion à Yangon pour la soirée avec retour le lendemain matin pour Singapour

    Vidéo Yangon et Bagan (4 min 18):

    YANGON

    On nous avait dit "ne reste pas longtemps à Yangon, il n'y a pas grand chose à voir" donc nous avons prévu d'y consacrer une grosse demi-journée. Quelle erreur ! Nous n'avons pas eu le temps de voir tout ce que l'on voulait voir. 

    Nous avions un hôtel (folklorique !) en plein centre historique de la ville. Nous avons donc décidé de commencer par visiter les pagodes plus au nord, telle que la Pagode Chaukhtatgyi avec son bouddha couché géant et en face la Pagode Ngahtatgyi avec son gigantesque bouddha assis. Trouver un taxi est plutôt simple, les birmans sont gentils, curieux et très aidants, ils adorent parler de leur pays et de leur culture. Ils parlent à peu près anglais et ne sont pas arnaqueurs. Par contre ils ont une addiction assez infecte qui est la chique. Ils chiquent constamment ! Ce qui entraîne : des crachats toutes les 30 secondes (même quand ils conduisent, ils ouvrent la porte et hop!) et des dents noires. 

    Nous enchaînons ensuite avec la Pagode Shwedagon, le must-see de Yangon. C'est en fait un ensemble de pagodes regroupées dans un même endroit, en haut d'une colline, avec au centre une énorme pagode en or. Les birmans passent beaucoup de temps dans les temples, ce sont de vrais espaces de prière et de vie : pour discuter, pour apprendre, pour ne rien faire, pour se balader. De notre point de vue, Shwedagon est un des plus beau temple qu'on n'ait jamais vu. De différentes architectures, contenant des reliques de Bouddhas, avec des entrées remarquables aux 4 points cardinaux, on peut dire qu'il ne laisse pas indifférent.

    En sortant, nous arrivons devant le People's park, un parc relativement grand qui donne sur la Pagode. Un peu de verdure, assez joli. On fait un tour dans le coin mais on ne s'éloigne pas trop car nous avons envie de retourner à la Pagode Shwedagon de nuit. Le soir il y a beaucoup moins de monde, quelques moines en prière, et surtout on découvre que les birmans aiment le kitsch : tous les bouddhas sont surplombés d'une auréole multicolore qui clignote, qui tourne, qui change de couleur. 

    Le dernier soir nous avons visité Botataung Paya et la Pagode Sule, très près de notre hôtel. Botataung Paya renferme une relique de Bouddha, un de ses cheveux. Celle-ci est au centre d'impressionnants couloirs tout en or.

    Nous constatons qu'il existe une vie nocturne assez prononcé. Les gens jouent au foot ou font leurs courses de nuit, des étals sur les trottoirs fleurissent, que ce soit pour acheter des vêtements, des objets ou à manger. Les birmans mangent beaucoup dans la rue, parfois presque à même le sol ou prennent des snacks à emporter. Ce qui permet de manger pour vraiment pas cher. 

    Yangon reste un endroit sale, ça sent mauvais un peu partout, comme souvent en Asie il y a beaucoup de chiens errants et surtout ils conduisent très mal. A leur décharge, ils ont des voitures anglaises (donc le volant à droite) sauf qu'ils circulent comme nous (donc ils roulent à droite) ce qui parfois rend les choses compliquées voire même dangereuses. Dans le pays il est possible de payer avec la monnaie locale, les kyats (prononcer "tchiat") mais également avec des dollars US, cela peut bien dépanner d'en avoir. Par contre veiller à ce qu'ils soient neufs ou alors en excellent état : à la moindre trace de pliage, de stylo ou autre, ils seront refusés. En règle général il vaut mieux payer en kyats, sinon les birmans arrondissent avec le taux de change pour qu'il soit à leur avantage.

    BAGAN

    Le lendemain matin très tôt (5h30!), départ pour Bagan ! Enfin pour Nyaung U, l'aéroport le plus proche de Bagan, à 4 km de là. Coup de chance, un des taxi que l'on a pris sur Yangon a contacté pour nous un taxi sur Bagan pour venir nous chercher. On estime qu'il y a plus de 4000 monuments (stupa, temples et pagodes) à Bagan, on a décidé de garder le chauffeur toute la journée pour qu'il nous montre les plus importants. Je ne vous conseillerais pas de faire cela : rentrez à votre hôtel, louez des vélos électriques, prenez un plan et visitez par vous-mêmes. Cela rend l'expérience beaucoup plus fortes et ça coûte moins cher ! 

    Notre chauffeur de taxi parlait mal anglais, ce qui est dommage car nous avions plein de questions sur Bagan, les temples, la ville, la Birmanie. En voiture, cela va vite d'un temple à un autre, on en a vu des dizaines, de toute style, de toute taille, de toute époque. Les monuments auraient été principalement construits entre le Xe et le XIIIe siècle, avec des influences diverses (d'Inde, du Tibet...). Notre taxi nous amène également dans une fabrique de laque, où tout se fait à la main. On nous explique la conception et nous montre les personnes qui travaillent - dans des conditions pas faciles. Pour la pause déjeuner, nous demandons à manger birman : il nous conduit dans un restaurant où l'on sert plein de petites assiettes sur la table. Ils appellent ça "buffet". On avait déjà vu ce système à Yangon. On ne choisit pas, ils servent plein de plats et on mange ce que l'on veut ; cela permet de goûter et ça vaut le coup ! Il nous emmène ensuite dans un village perdu au fin fond de Bagan où une femme nous fait visiter son village. C'est très rustique et "à l'ancienne", malgré tout ils marchent à l'énergie solaire ! Les femmes portent du thanaka, une pâte blanche, sorte de crème épaisse, qu'elles mettent sur le visage. Souvent deux grands ronds qui recouvrent les joues ! Cela permet de se protéger du soleil mais aussi d'hydrater la peau. En Birmanie, hommes et femmes portent une espèce de jupe, le longyi.

    En fin de journée, vers 17h30, direction un temple sur lequel on peut monter pour admirer le coucher de soleil. Très beau, avec un effet "découpage" du au contre-jour des temples sur le soleil. Cela nous met en appétit pour le lever de soleil, réputé comme un des plus beaux au monde. 

    Le lendemain, on veut être à 5h30 en haut de la pagode Shwesandaw pour avoir une bonne place et voir quelque chose. C'est la pagode la plus connue pour les levers et couchers de soleil, on s'attend à y voir du monde. Finalement, ce n'est pas aussi blindé que l'on aurait pu craindre. On a loué des electro-bike - scooters électriques, pas toujours faciles à manier dans le sable - pour la journée. Nous ne sommes pas déçus par le spectacle : les pagodes apparaissent au fur et à mesure que le soleil se lève, une brume se développe rendant l'endroit surnaturel et des montgolfières prennent leur envol pour donner à la vue une dimension encore plus surréaliste. 

    Tout le reste de la journée nous naviguons sur nos scooters, au gré de nos envies, sur les routes sablonneuses, à la découverte de temples plusieurs fois centenaires qu'on a l'impression d'être les premiers à repérer. Sentiment de liberté totale. 

    Nous sommes début décembre, il fait assez froid le soir (et le matin très tôt!) mais assez chaud dans la journée, donc prévoir de quoi se couvrir. De toute façon dans les temples, c'est bras et jambes obligatoirement couverts (d'où l'intérêt d'acheter un longyi) et pieds forcément nus.

    Vidéo lac Inle (2 min):

    LAC INLE

    Le lendemain, il nous faut déjà partir. Notre avion est à 7h55, direction Heho, l'aéroport le plus proche de Nyaungshwe, à 35 km. Il faut environ 1h30 de vol pour rejoindre Heho mais pas de chance, il y a retard sur retard, ce qui nous inquiète car nous avons peu de temps sur place : notre avion retour pour Yangon est le lendemain vers 16h. 

    Nous finissons par avoir un avion mais il est déjà tard. Une fois arrivés à Heho, nous n'avons pas de chauffeur de taxi. Nous en trouvons un qui propose un tarif assez cher pour rejoindre Nyaungshwe et ne veut pas en démordre. Nous trouvons alors 2 autres français également à la recherche d'un taxi pour le lac Inle et décidons de le partager. D'ailleurs, je vous conseille de faire la même chose car quasiment tout le monde va au même endroit, ça permet de réduire les frais et de rencontrer des gens ! 

    Il nous faut plus d'une heure pour arriver à Nyaungshwe et trouver notre hôtel. Nous leur demandons de nous dénicher un bateau qui peut nous faire visiter le lac Inle avant que le soleil se couche. C'est possible même si on verra pas tous les points intéressants. Pas grave, c'est parti ! 

    Le lac est incroyable, entre le reflet du ciel et l'horizon, on a l'impression que le ciel et le lac ne font qu'un. Les seuls éléments perturbateurs sont les oiseaux qui volent et se posent sur l'eau et les pêcheurs avec leur balancement du pied. 

    On commence par un resto sur l'eau car il est presque 15h et nous n'avons pas mangé ! Très sympa. Ensuite on enchaîne les visites. Tout ce fait sur l'eau, il y a littéralement un village sur le lac. Vie a priori rudimentaire mais assez impressionnante. Nous y voyons une fabrique d'ombrelles, de bijoux en argent, de tissus (lotus et soie) et fabrique de vêtements, de cigares, un forgeron, passage par le jardin flottant (et oui, vivre sur un lac n'empêche pas de cultiver fleurs et légumes !) et enfin arrêt par la Pagode Phaung Daw Oo La et le Monastère des chats sauteurs

    Le lendemain, nous louons des vélos à notre hôtel pour parcourir les alentours du lac, sur les terres. Nous descendons par le côté ouest du lac vers les sources d'eau chaude. Pendant le trajet, nous nous arrêtons dès que l'on croise quelque chose qui a retenu notre intérêt : stupas cachées, vue sur le lac en hauteur, temples. Pour les sources, nous n'avons pas pris notre maillot de bain mais je vous conseille de le faire si vous passez par là ! D'autant plus que la route est très accidentée, un bon bain d'eau chaude ne nous aurait pas fait de mal ! 

    Nous décidons ensuite de traverser le lac d'ouest en est et remonter ensuite vers notre hôtel à Nyaungshwe. Ce côté là des terres est moins sympa : il y a beaucoup plus de circulations dont plein de camions. Puis il commence à faire nuit, ça motive à rouler plus vite ! Ne pas oublier : malgré les apparences, ici on roule à droite. 

    Puis il est déjà temps de rentrer à Yangon pour la soirée puis à Singapour le lendemain matin. Cinq jours cela passe vite malgré que l'on se soit levé quasiment tous les jours à 5h ! On ne saurait trop vous conseiller de découvrir le Myanmar avant que certaines pratiques disparaissent ou que des constructions touristiques viennent gâcher les paysages encore sauvages. 

    Le Myanmar (Birmanie) en 5 jours

     

    Le Myanmar (Birmanie) en 5 jours

    Lever de soleil à Bagan     Lever de soleil à Bagan

    Le Myanmar (Birmanie) en 5 jours

       

    Le Myanmar (Birmanie) en 5 jours

    Un pêcheur sur le lac Inle   Le lac Inle 

    Le Myanmar (Birmanie) en 5 jours

      

     

    Pourquoi le pays est parfois appelé Birmanie et parfois Myanmar ? 

    Jusqu'en 1989, le pays était appelé la "Birmanie" (Burma). La junte militaire alors au pouvoir a arbitrairement changé le nom en "Myanmar". Certains pays ne reconnaissent pas ce changement de nom, qui a été imposé au peuple birman. Cela dit dans le pays, nous avons constaté que les birmans considéraient leur pays comme le Myanmar - comme le démontre la photo ci-contre.

     

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 10 Août 2015 à 20:52

     La Birmanie est un pays qui me fait rêver car je pense qu'il est encore préservé vu qu'il ne s'est ouvert que récemment au tourisme.


    Merci pour ton article qui m'a fait voyager... de chez moi :-)


    Adriana

    2
    Souvenirs d'Asie
    Mardi 11 Août 2015 à 11:51

    Merci pour ton commentaire :)

    Je te confirme que le pays est encore très authentique, ce qui risque de ne plus être le cas d'ici quelques années. Alors si tu as l'occasion, je te conseille vivement d'y aller avant que cela ne change !

    Bonne journée !

    3
    Krys
    Mercredi 12 Août 2015 à 13:29

    Merci pour l'article ça donne envie de prendre le 1er avion direction Bagan et le lac Inlé!


    petite question "pratique" pour vos 5 jours sur place quel était votre budget?


    merci!


    krys

    4
    Souvenirs d'Asie
    Jeudi 13 Août 2015 à 10:57

    Hello Krys,

    Merci pour ton commentaire ! :)

    Pour remettre dans le contexte, nous partions de Singapour et comme nous n'avions pas de visibilité, nous prenions nos billets au tout dernier moment. Les 5 jours en Birmanie (avions compris entre Singapour, Yangon, Bagan et Inle A/R) nous a coûté 760€ par personne. 

    Nous avons des amis qui en reviennent tout juste et ils en ont eu pour 1100$ sur place par personne pour une douzaine de jours.

    Pour te donner une idée !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :